Carnaval de Québec, Canada

LE CARNAVAL DE QUÉBEC

Rien n’arrête les Québécois pour faire la fête, pas même une température de -15°C. Le carnaval d’hiver de Québec est un événement unique en son genre.

Quand : 27 janvier au 12 février 2017. Défilés le 4 et 11 février 2017.

Affluence : Près d’un million de personnes, ce qui en fait le plus grand festival d’hiver au monde. Les défilés attirent plus de 200 000 spectateurs sur place et près de 600 000 téléspectateurs.

Durée : 17 jours.

Durée de la parade : 1 heure.

Longueur du défilé : 4,2 km.

Prix : 15 $ pour participer à toutes les activités. Les parades sont gratuites.

Température moyenne : -18°C.

Niveau de difficulté : 5/5.

Les thèmes principaux de ce carnaval sont les sports d’hiver, tels que :

  • les courses de traîneaux à chiens,
  • courses en canot,
  • concours de sculpture sur neige,
  • concours bains de neige,
  • lancer de la hache,
  • patinage et luge.

Historique : Cette tradition perdure depuis le 19 octobre 1893 et se produit chaque année entre fin janvier et mi-février. C’est Frank Carrel, propriétaire du Quebec Daily Telegraph qui émet l’idée de tenir un carnaval d’hiver dans la ville de Québec. C’est un an plus tard que la première fête d’hiver s’organise à Québec. Ainsi, les Québécois souvent éprouvés par les rigueurs de l’hiver, mettent en place une fête des neiges, prémice du carnaval que nous connaissons maintenant. Interrompu par les deux guerres mondiales et la grande crise économique de 1929, le Carnaval reprend vie en 1954, grâce à un groupe d’hommes d’affaires qui intervient dans une perspective de développement économique de la vieille capitale.

Un personnage, le Bonhomme Carnaval, est créé par Alfred Tétrault, tailleur réputé de la ville de Québec. C’est un sympathique bonhomme de neige affublé d’un bonnet rouge (la tuque) et de la ceinture fléchée des Amérindiens.

La première édition du Carnaval d’hiver de Québec a eu lieu du 1er janvier au 22 février 1955. Depuis, il s’est renouvelé sans interruption, chaque année, à la même époque. Le Carnaval devint alors une manifestation incontournable pour les québécoises et québécois, mais aussi pour les touristes hivernaux. D’un hiver à l’autre, le programme du Carnaval s’est enrichi d’événements culturels, sportifs, familiaux, et de multiples activités puisées dans le mode de vie folklorique québécois. Aujourd’hui, le Carnaval de Québec est sans aucun doute un événement hivernal d’envergure et demeure une locomotive de la vie touristique québécoise.

L’International de sculpture sur neige :

Le Carnaval de Québec a toujours été l’occasion pour les habitants de décorer certaines rues de sculptures de glace, la plus connue étant la rue Sainte-Thérèse jusqu’en 1990. Depuis 1973, l’International de sculpture sur neige met à l’épreuve les talents d’une vingtaine d’équipes provenant de pays différents, afin de créer des œuvres monumentales jugées par le public et un jury.

Les Défilés de nuit :

Ces deux activités phares du Carnaval présentent, sur deux soirées de weekend, près d’une trentaine de chars allégoriques illuminés comprenant : des personnages caractéristiques, des amuseurs et des fanfares, soit au total plus de 600 figurants. Le Bain de neige est l’occasion pour des spectateurs frileux d’assister à une étrange tradition, qui consiste à faire exécuter par certains personnes audacieuses, en maillot de bain, une baignade dans la neige à des températures extérieures pouvant atteindre -20 °C.

Cérémonies d’ouverture et de clôture : Lors de soirées auxquelles assistent plusieurs milliers de festivaliers, Bonhomme Carnaval reçoit du Maire de Québec les « clés de la ville » afin qu’il y fasse régner une atmosphère de fête. Il les restituera à la fin du Carnaval avant de retourner dans ses contrées nordiques. Ces soirées sont l’occasion de spectacles musicaux et pyrotechniques en plein air.

Le Palais de glace : Depuis 1955, l’imposant Palais de glace, qui peut être visité par les « carnavaleux », est construit pour « loger » le roi de la fête, Bonhomme Carnaval. Plus de 270 tonnes de glace sont utilisées pour sa réalisation.

Course en canot : La course en canot à glace, entre Québec et Lévis sur le fleuve gelé, est une des activités traditionnelles du Carnaval. C’est maintenant un sport extrême de compétition. Le canot à glace a été pendant longtemps un élément essentiel dans la vie des insulaires et des riverains du fleuve Saint-Laurent. Pendant l’hiver, c’était le seul moyen de transport et de communication entre les deux rives.Les premières courses sont nées en 1894. En équipes, sur des canots de grandes dimensions, les participants doivent rivaliser d’agilité et d’endurance afin de parcourir la distance de 3,2 km, aller et retour, sur le fleuve. Lorsque le fleuve est en eaux libres et que les conditions sont idéales, l’épreuve peut être effectuée en 23 minutes. Cependant, lorsque les glaces bloquent de larges parties du fleuve et que les conditions météo sont mauvaises, les participants doivent aussi bien tirer leur canot sur les glaces que pagayer et éviter de se faire emporter par le courant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *